Co-auteur
  • PETROSKY-NADEAU Nicolas (10)
  • CHAPELLE Guillaume (6)
  • BONO Pierre-Henri (6)
  • RUPERT Peter (6)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (48)
  • Working paper (29)
  • Thèse de doctorat (10)
  • Livre (9)
  • Voir plus
in The Economies of Rising Inequalities Publié en 2002
WASMER Etienne
2
vues

0
téléchargements
No abstract available for this item.

in Le nouveau modèle européen. Volume 2, Les politiques internes et externes Publié en 2000
SAINT-PAUL Gilles
WASMER Etienne
2
vues

0
téléchargements
No abstract available for this item.

European labor markets are characterized by the low geographical mobility of workers. The absence of mobility is a factor behind high unemployment when jobless people prefer to remain in their home region rather than to go prospecting in more dynamic areas. In this paper, we attempt to understand the determinants of mobility by introducing the concept of local social capital. Using data from a European household panel (ECHP), we provide various measures of social capital, which appears to be a strong factor of immobility. It is also a fairly large factor of unemployment when social capital is clearly local, while other types of social capital are found to have a positive effect on employability. We also find evidence of the reciprocal causality, that is, individuals born in another region have accumulated less local social capital. Finally, observing that individuals in the South of Europe appear to accumulate more local social capital, while in Northern Europe they tend to invest in more general types of social capital, we argue that part of the European unemployment puzzle can be better understood thanks to the concept of local social capital.

27
vues

0
téléchargements
Ce travail de doctorat explore les conséquences des activités de recherche d’emploi sur trois aspects de l’économie : la qualité des emplois à travers l’appariement entre les travailleurs et les entreprises, les contrastes géographiques en matière de chômage, et la croissance des salaires au cours de la vie.

13
vues

0
téléchargements
Ce livre est une introduction moderne à la microéconomie fondée sur les recherches empiriques et théoriques des trois dernières décennies. À la lumière des études les plus récentes et avec tout le sens pédagogique dont il fait preuve à Science Po, Étienne Wasmer montre ici que l'économie est d'abord une méthodologie d'analyse des faits sociaux et humains. Elle permet de traiter une grande quantité de sujets à partir d'un nombre limité de principes. L'objectif de ce manuel est de définir et d'utiliser ces principes pour éclairer les innombrables débats politiques et de société. Cette démarche permet de comprendre le fonctionnement des marchés et le rôle que doit jouer un gouvernement lorsque ceux-ci sont défaillants. Elle procure aussi des outils pour évaluer les politiques publiques. Enfin, elle donne la possibilité de discuter des déterminants du "bonheur", de l'altruisme, de la construction d'une rationalité chez les individus; d'aborder des thèmes variés (le climat, le sport, la sécurité, etc.) parfois inattendus voire, en apparence, éloignés de l'économie. Étienne Wasmer propose une vision claire et renouvelée de la microéconomie : Une présentation des concepts clés : choix et coûts, rationalité, marge et incitations, etc. La théorie des choix individuels et collectifs : les apports de la théorie du consommateur, des choix intertemporels et en incertain, la théorie de l'entreprise L'équilibre économique : un principe relatif et des restrictions Les théories de l'inefficacité des marchés : leur essor avec la théorie des jeux, les asymétries d'information et la concurrence imparfaite Les marchés spécifiques : le marché du travail, les marchés financiers et les marchés de biens. Le lecteur trouvera enfin de nombreux exercices progressifs pour s'entraîner. Les nouveautés de cette 2e édition : un développement supplémentaire sur le marché du travail avec une présentation des travaux sur les marchés frictionnels (Prix Nobel 2010) un nouveau chapitre sur l'équilibre général et les théorèmes du bien-être un glossaire de plus de 300 termes, enrichi et actualisé (Résumé éditeur)

13
vues

13
téléchargements
Le logement est un bien économique à part entière. Il fait l’objet de transactions dans lesquelles l’offre et la demande ont un impact de premier ordre et déterminent en grande partie le niveau des prix. C’est ainsi un des marchés les plus régulés. La loi, en particulier en France, est complexe. Son exécution, fortement encadrée par le Code de procédure civile, est complexe plus encore. Dans ce texte, nous analysons le marché locatif exclusivement et tentons de rationaliser l’existence de régulations par diverses imperfections de marché. Dans une première partie, nous documentons la durée des procédures de contentieux locatif. Dans une seconde partie, nous évaluons les conséquences de ces délais dans un cadre de sélection adverse : les propriétaires tentent de sélectionner les locataires en fonction de leur propension (exogène) à payer le loyer. Dans une troisième partie, nous considérons les problèmes de risque moral, qui conduisent les locataires à entreprendre des actes affectant la probabilité d’impayé. Nous concluons sur l’utilité pour les économistes d’introduire dans les modèles urbains les questions d’asymétrie d’information, et pour les juristes, souhaitant défendre l’édifice du droit civil d’origine française, d’en rechercher les inefficacités économiques pour en garder l'esprit originel.

1
vues

0
téléchargements
This paper discusses the various causal relations between unemployment and participation to the labor market, notably for groups with elastic labor supply such as women. A flow model of labor market participation is used to describe how various exogenous variations jointly affect unemployment and participation. Empirical tests based on time-series of OECD countries are proposed. Notably, the model is used to determine short-run identification restrictions of a structural VAR. It concludes that, in some countries, fast rising female participation may have had a moderate short and medium run impact on unemployment rates. A variance decomposition exercise indicates that, in Continental Europe, participation is driven in the short run by unemployment shocks, while in the US, it is driven by participation shocks, interpreted as demography or immigration. Unemployment in Europe is driven in the short run by participation shocks while in the US, it is driven by unemployment shocks.

Unemployment may depend on equilibrium in other markets than the labor markets. This paper adresses this old idea by introducing search frictions on several markets: in a model of credit and labor market imperfections as in Wasmer and Weil (2004), I further introduce search on the goods market. The model can be solved by blocks: on two of the three markets, the relevant "market tightness" is a constant of parameters. In particular, goods market tightness, expressed as the ratio of unmatched consumers to unmatched firms, is equal to 1 which corresponds to a stochastic Say’s law: demand and supply are stochastically in equilibrium. Financial market tightness is also a function of three parameters related to financial frictions. Job creation and employment depend on the equilibrium in the other markets. Reciprocally, higher job destruction implies more volatility of income of individual consumers and higher destruction of consumption matches. This lowers profits and further reduces job creation. Finally, there are complementarities between frictions in each market: in particular, the marginal effect of financial frictions on equilibrium unemployment is amplified by goods market frictions and vice versa.

in Journal of the European Economic Association Publié en 2005-06
GARIBALDI Pietro
WASMER Etienne
2
vues

0
téléchargements
The sustainability of Welfare States requires high employment/high participation to raise the tax base and avoid distortions. To analyse labour market participation decisions in a world with market frictions, we propose and solve a three-state macro model of the labour market. We show that workers' decisions of entering into the labour market and exiting from the labour market are fundamentally different in the presence of frictions: irreversible costs paid by workers at the entry level imply that labour supply is determined by two margins, the entry and the exit margins. On the normative point of view, we show that the existence of two margins alters significantly the conventional effects of payroll taxes and unemployment benefits. On the positive point of view, our model rationalizes the existence of most labour market flows and of 'marginally attached workers'. Furthermore, a calibration improves the usual representations of labour markets.

Suivant