Type
Contribution à un site web
Titre
La célébration du 8 mai 1945 ou la quête improbable d’universalisme
Dans
The Conversation
Mots clés
Seconde Guerre mondiale, mémoire, nazisme, nationalisme, rhétorique, représentations, discours, décolonisation, commémorations
Résumé
FR
Selon le site du gouvernement français, le 8 mai est un jour férié « en mémoire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de ses combattants ». Pourtant, le 8 mai 1945 n’est la clôture que d’un seul des deux grands théâtres militaires du conflit, celui de l’Europe. La fin des hostilités en Asie a eu lieu trois mois plus tard, avec la capitulation du Japon le 15 août. Il est probable que cette formulation officielle française relève non pas d’une méconnaissance factuelle, mais plutôt d’une volonté de donner à un moment marquant de l’histoire européenne une portée universelle. Or une telle volonté, tout en étant fortement légitime, n’est pas sans poser question.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT