Type
Article
Titre
Propriété et entreprise : le Conseil constitutionnel, le droit et la démocratie
Dans
Recueil Dalloz
Éditeur
FR : Dalloz
Numéro
19
Pages
1101 - 1106 p.
ISSN
00341835
Mots clés
Propriété privée, Conseil constitutionnel, Droit et démocratie
Résumé
FR
En imposant au législateur, et donc à la Nation, une conception individualiste et libérale de la propriété privée et de l'entreprise, le Conseil constitutionnel a rendu une décision politique qui contraste avec la prudente autolimitation du contrôle de constitutionnalité qu'il s'est longtemps imposée. Ce n'est pas la dimension politique et idéologique de cette décision qui est critiquable - le droit est fait de politique et d'idéologies -, c'est sa dissimulation sous des principes et notions (propriété, liberté d'entreprendre, entreprise) présentés comme évidents et derrière un raisonnement syllogistique qui confère une apparence mécanique et objective à la solution. Un tel pouvoir politique exercé par un organe juridictionnel est inévitable ; il n'est démocratiquement acceptable que dans la mesure où les raisons qui conduisent à la décision sont expliquées et, ensuite, débattues dans l'opinion publique.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT