Type
Livre
Titre
Planter le décor : Une sociologie des tournages
Dans
Académique
Éditeur
Presses de Sciences Po
Collection
Académique
Pages
372 p.
ISBN
2724624106
Mots clés
Cinéma, tournages, travail cinématographique, sociologie de l'espace
Résumé
FR
Comme les autres secteurs productifs, le cinéma s’inscrit dans une concurrence internationale, pour la diffusion des œuvres, mais aussi pour l’accueil des tournages. Les politiques publiques de soutien à la production, directes et indirectes, nationales et locales, contribuent à organiser cette concurrence en cherchant à attirer les tournages. Mais le choix d’un lieu de tournage n’est pas uniquement déterminé par ces stimulations économiques. Les territoires, et en particulier les villes, doivent être considérés, à la fois, comme des matériaux signifiants pour la création cinématographique et comme des espaces de travail éphémères, où les tournages s’accomplissent. L’organisation des tournages repose donc sur une combinaison des activités des travailleurs de la ville et des travailleurs du cinéma. A partir des exemples de Paris et de Marseille, et en combinant les niveaux d’échelle, cet ouvrage prend l’espace du cinéma comme analyseur des nouvelles concurrences métropolitaines, mais aussi de l’activité des travailleurs créatifs. Pour comprendre la fabrique des films aujourd’hui, la sociologue Gwenaële Rot a suivi de nombreuses productions, assisté à des tournages et interrogé directeurs de production, réalisateurs, repéreurs, régisseurs, décorateurs, ventouseurs, etc. Grâce à ce riche matériau collecté de Marseille à Paris en passant par Los Angeles, l’auteure ouvre les portes des plateaux, montre comment s’opère le choix de lieux à partir du scénario, comment ceux-ci sont patiemment transformés en décors de cinéma, devenant l’espace de travail d’une équipe, puis celui d’un récit porté sur grand écran.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT