Type
Report
Title
Enquête sur l'enquête 'Dilapidation et prodigalité' (1989-1995), d'Anne Gotman
Pages
50 p.
Notes
Données associées : doi:10.21410/DSHS_2016/AZGSTR
Keywords
aide sociale, argent, crédit, décisions judiciaires, dépenses, dettes, droit civil, gestion des finances personnelles, héritage, famille, milieu familial, services sociaux, juges des tutelles, tutelle aux prestations sociales
Abstract
FR
L’enquête Dilapidation et prodigalité a été réalisée par Anne Gotman, directrice de recherche émérite du CNRS (CERLIS, Université Paris V Descartes) et spécialiste de sociologie urbaine et de l’habitat, ainsi que de sociologie de la famille et du lien social. Elle a été menée entre 1989 – date de la première formalisation du projet d’enquête – et 1995 – date d’édition de l’ouvrage éponyme, soit la publication majeure qui en a été tirée. Elle s’appuie sur l’agrégation de plusieurs volets dont les terrains ont été réalisés entre 1990 et 1993 et qui portent sur des dilapidateurs d’héritage et des informateurs sur la dilapidation, des familles surendettées bénéficiant de l’aide sociale ou inscrites à la commission de surendettement, des membres d’un groupe de « débiteurs anonymes », ainsi que des « experts » des différentes situations couvertes (assistantes sociales, psychiatres, juristes et juges des tutelles) et des « prodigues » faisant l’objet protection judiciaire. Elle mobilise principalement 75 entretiens – parfois complétés par des questionnaires ainsi que quelques observations – réalisés essentiellement en région parisienne et dans une ville moyenne de l’Ouest ainsi que, secondairement dans trois autres villes de province. Anne Gotman a aussi réutilisé des entretiens tirés d’enquêtes menées précédemment sur l’héritage et sur l’accession à la propriété, dont une partie a été intégrée au corpus de matériaux mis à disposition. La recherche s’appuie également sur d’autres sources, historiques, juridiques, romanesques et autobiographiques, dont seule une partie – pour l’essentiel les notes prises à partir de la consultation de dossiers de tutelle et de curatelle – a pu être conservée ou mise à disposition . L’ouvrage éponyme de 1995, centré sur les dilapidations d’héritage, mêle analyse sociologique de cas et approche historique des définitions sociales et juridiques de la prodigalité. L’interprétation proposée repose sur une dualité de logiques de réception de l’héritage, entre "culte" et "profit", qui manifestent toutes deux un trouble de la transmission-réception (l’héritage est ainsi intégralement dépensé, abandonné ou donné). Deux figures typiques, les dilapidateurs ou "mangeurs d’héritage", et les prodigues ou "renonçants", sont finement décrites, à travers une exploration de l’histoire familiale et patrimoniale des héritiers, de leurs conduites économiques, et des rapports et des liens entretenus avec les membres de la parentèle. Sur le plan historique, est retracée l’évolution des modes de saisie de la prodigalité, entre interdiction et tolérance, jusqu’aux dispositifs socio-juridiques actuels de protection. Les documents mis à disposition ont été collectés auprès de la chercheuse. Certains matériaux produits autour du surendettement ont été volontairement écartés de l’ouvrage en 1995. Ils sont regroupés ici tels qu’ils étaient pensés par Anne Gotman à l’origine. Deux entretiens ont été réalisés par l'équipe beQuali avec Anne Gotman. La transcription de ces entretiens est disponible dans la rubrique des "Contenus de l'enquête", sous l'axe des "Documents complémentaires" (/ADD).

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT