Type
Article
Titre
Quand Louis Malle filmait le travail à la chaîne : Humain, trop humain, et les débats sur la représentation du travai
Auteur(s)
HATZFELD Nicolas - Université d'Evry-Val d'Essonne (Auteur)
ROT Gwenaële - Université Paris 10, Paris Ouest Nanterre La Défense (UP10) (Auteur)
MICHEL Alain - Université d'Evry-Val d'Essonne (Auteur)
Éditeur
FR : Nouveau Monde éditions
Volume
2
Numéro
7
Pages
218 - 227 p.
ISSN
17642507
DOI
10.3917/tdm.007.0218
Mots clés
Travail à la chaîne, Cinéma, Représentation du travail
Résumé
FR
Récemment restauré dans sa version 35 mm, et édité en format DVD, le film Humain trop humain de Louis Malle mérite d’être redécouvert tant sa sortie en 1974 fut discrète. Ce long métrage documentaire offre l’occasion de s’interroger sur le changement des regards portés par notre société sur le monde ouvrier. On admet couramment aujourd’hui, en effet, que le monde ouvrier est devenu invisible. À côté de sa diminution, réelle mais somme toute relative – les statistiques, têtues, rappellent le poids des ouvriers dans la population active – l’effacement de ce groupe social apparaît souvent comme la perte d’un rôle reconnu dans la scène sociale et politique. Le cinéma illustre dans une certaine mesure cet effacement. Certes, nombre de films sortis ces dernières années témoignent d’un intérêt vivant pour les mondes du travail, et celui des ouvriers en particulier. Toutefois l’audience qu’ils rencontrent, vivace parfois, reste somme toute mesurée. [Premier paragraphe]
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT