Type
Numéro de périodique
Titre
Radicalisations, science et politique
Auteur(s)
MARCHAL Roland - Centre de recherches internationales (Directeur de publication ou de collection)
AHMED SALEM Zekeria Ould - Université de Nouackott Al-Aasriya (Directeur de publication ou de collection)
Éditeur
FR : Éditions Karthala
Volume
2018/1
Numéro
149
Pages
106 p.
ISSN
02447827
Mots clés
Afrique, radicalisation, terrorisme, violence
Résumé
FR
Le présent dossier de Politique africaine a été conçu comme une invitation à penser la radicalisation en dehors du seul paradigme sécuritaire et des études sur le terrorisme. Dans un domaine où les médias et les « experts », parfois autoproclamés, semblent avoir dominé le discours public, il revient précisément aux sciences sociales de s’interroger non seulement sur l’adéquation de cette terminologie avec les phénomènes sociaux et politiques qu’elle cherche à saisir, mais aussi sur sa genèse et ses usages concrets. Il leur revient aussi et surtout de chercher à déterminer quels sont les présupposés et les implications de l’approche en termes de radicalisation sur l’action publique, la participation politique et la vie religieuse et sociale. C’est dans ce cadre que des cas empiriques spécifiquement africains pourraient servir de point d’appui comparatif à une analyse critique de ladite radicalisation. De quoi la radicalisation est-elle le nom sur le continent ? Comment la radicalisation religieuse, réelle ou perçue, touche-t-elle la vie politique, les rapports sociaux, et les modes de gouvernance dans le contexte de la « guerre mondiale contre le terrorisme » et des projets de dé-radicalisation ? En quoi les recherches sur le terrorisme ou la radicalisation, ainsi que l’offre de consultance sur ce sujet modifient ou affectent-elles les recherches sur d’autres objets comme la formation de l’État, l’économie politique, les inégalités ou le changement social ? Comment peut-on échapper à la « surinterprétation religieuse » des phénomènes politiques sans négliger la justification religieuse des violences ?
Contenu
Pages 5 à 20<br> Introduction au thème - La « radicalisation » aide-t-elle à mieux penser ?<br> Roland Marchal et Zekeria Ould Ahmed Salem<br><br> Pages 21 à 42<br> La cité cultuelle tchadienne au miroir de la lutte anti-terroriste ou les enjeux de pouvoir d’une labellisation religieuse subversive<br> Clémentine Racine et Mustapha Ali Mahamat<br><br> Pages 43 à 65<br> Les trajectoires du salafisme politique au Sahel. Le cas du Niger<br> Rahmane Idrissa<br><br> Pages 67 à 88<br> Tous les « terroristes » sont de Majengo, à Nairobi : spatialités contestées du « terrorisme » dans les discours anti-radicalisation au Kenya<br> Halkano Abdi Wario, traduction par Hélène Baillot et Raphaël Botiveau<br><br> Pages 89 à 111<br> Une lecture de la radicalisation djihadiste en Somalie<br> Roland Marchal
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT