Type
Article
Titre
Reconstruire une culture combattante dans l'armée tchécoslovaque, 1942-1950
Dans
Les Cahiers SIRICE
Éditeur
FR
Volume
3
Numéro
17
Pages
47 - 63 p.
ISSN
19672713
Mots clés
culture militaire, armée, transition, Tchécoslovaquie
Résumé
FR
En Tchécoslovaquie, il y a bien continuité humaine dans de nombreuses professions ou vocations : fonctionnaires, médecins, juristes, ecclésiastiques, militaires, et cela jusqu’en 1948-1950 au moins, selon les secteurs et les sphères de la vie publique. Ce n’est donc pas tant une tabula rasa au sein de l’institution militaire, comme en Pologne et en Yougoslavie, qu’une métamorphose culturelle qui a accompagné le passage d’une armée professionnelle peu politisée à une armée fortement politisée. Cette affirmation doit inviter à repenser la sortie de guerre et l’entrée en guerre froide de la Tchécoslovaquie avec une grille de lecture qui ne se résume pas à l’emploi de la violence ou au rapt d’une nation. L’étude approfondie de nouvelles pratiques, de préférences différentes, donne à voir le consentement et la participation des Tchécoslovaques eux-mêmes – dans notre cas des militaires – à la transition vers le régime communiste. Le fait que ce régime n’a pas tenu ses promesses ou réussi à créer une armée véritablement nouvelle ne change rien à la réalité de l’engagement initial d’une partie des élites militaires et des civils en faveur d’une armée populaire démocratique.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT