Type
Partie ou chapitre de livre
Titre
Lettre de Walla Walla ou l'expérience ouvrière de Michel Crozier (juin 1948)
Dans
L'histoire de la discipline à travers les correspondances
Auteur(s)
ROT Gwenaële - Centre de sociologie des organisations (Auteur)
VANNIER Patricia - (Directeur de publication ou de collection)
Éditeur
Toulouse : Presses Universitaires du Midi
Pages
213 - 232 p.
Mots clés
sociologie, Michel Crozier, usine, ouvrier
Résumé
FR
Entre le 6 octobre 1947 et le 10 novembre 1948, âgé de 26 ans, Michel Crozier passe plus d’un an aux États-unis . Il bénéficiait d’une bourse d’étude de six mois du gouvernement français afin de réaliser une recherche, dans le cadre de la préparation d’un doctorat de droit, sur le syndicalisme américain. Au cours de son séjour, il traverse le pays, en bus, en voiture, en train… et écrit régulièrement à ses parents. Ces correspondances donnent de ce premier séjour américain à valeur initiatique, une impression beaucoup plus contrastée que celle qu’il a restituée a posteriori dans ces récits biographiques où domine la découverte enchantée de l’Amérique en contraste avec les blocages de la société française Elles permettent aussi d’éclairer des dimensions cachées de son enquête sur les syndicats américains publiée dans un livre en 1951. Il s’agira dans ce chapitre de revenir sur un temps fort de son voyage : son expérience de travail pendant quinze jours dans une usine agroalimentaire à Walla Walla (État de Washington). Au moment même où Crozier expérimentait, comme ouvrier occasionnel, les rythmes de l’activité ouvrière et les pratiques de freinage ou de zèle, un élève d’Everett Hughes, Donald Roy (1911-1980), rédigeait sa thèse, précisément sur ce thème, à partir de son expérience de dix mois comme opérateur sur machine en 1944 dans une usine des environs de Chicago. A l’époque, l’absence de réflexion proprement sociologique de Michel Crozier sur son expérience ouvrière pourrait étonner mais en 1946, Michel Crozier n’est pas encore « sociologue », il ne rencontre par les universitaires de Chicago. Un rendez-vous manqué ?

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT