Type
Numéro de périodique
Titre
Le programme du Conseil national de la Résistance en perspective
Dans
Histoire@Politique
Auteur(s)
ANDRIEU Claire - Centre d'histoire de Sciences Po (Directeur de publication ou de collection)
Centre d'histoire de Sciences Po (Editeur scientifique)
Éditeur
FR : Centre d'histoire de Sciences Po
Numéro
24
Pages
en ligne p.
ISSN
19543670
Mots clés
Résistance, Libération, démocratie, programme
Résumé
FR
"Étrange destin que celui du programme du Conseil national de la Résistance française. Objet d’un consensus quasi unanime de 1944 à 1946, il est aujourd’hui au cœur du dissensus portant sur les principes de la bonne économie. Dans une certaine mesure, le consensus réformateur social-démocrate de 1945 a été remplacé, en 1989, par le « consensus de Washington » avec ses recommandations de libéralisation, de privatisation et d’ouverture sur l’extérieur. Les crises économiques survenues depuis ont tempéré le discours libéral des années 1980. John Williamson, l’économiste auteur de l’expression « consensus de Washington » est lui-même revenu sur cette analyse en 2003, pour en montrer les limites et le caractère désormais « galvaudé ». En France, c’est probablement en 2007 que le programme du CNR a connu sa mise en cause la plus frontale, après les attaques restées confidentielles formulées en 1948 par les héritiers de la Collaboration. Sous le titre « Adieu 1945 ! Raccrochons notre pays au monde ! », un ancien responsable patronal a proposé de « défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ». La crise bancaire et financière qui a suivi a de nouveau modéré le ton. Depuis 2007, le programme du CNR est même entré comme référence républicaine dans le discours des présidents de la République, de gauche comme de droite."

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT