Type
Article
Titre
Le capitalisme est mort, vive le capitalisme !
Dans
Les Temps modernes
Auteur(s)
GALICHON Alfred - Department of Economics, Ecole Polytechnique (Auteur)
TIBI Philippe - Ecole Polytechnique (Auteur)
Éditeur
FR
Numéro
655
Pages
129 - 144 p.
ISSN
00403075
Résumé
FR
La crise, apparue lors de l’été 2007, n’est pas une crise de la finance ou celle du capitalisme financier (qu’est-ce d’ailleurs qu’un capitalisme non financier ?). Elle est simplement une crise du capitalisme. Comment qualifier autrement un processus qui a combiné faillite de grandes institutions financières, inaptitude des marchés à donner une valeur à des actifs réputés ultra-sécurisés, menaces sur le système financier international, ralentissement brutal des commandes industrielles, incapacité des agents économiques à anticiper l’avenir immédiat ? Pendant plusieurs mois, le monde a cru devoir se préparer à l’arrêt de la course du temps, à la liquidation des actifs en vue de rembourser séance tenante les passifs. La confiance dans l’avenir est l’essence même du capitalisme et pendant une longue période, dont nous ne sommes d’ailleurs pas totalement sortis, les banques, icônes du capitalisme, n’ont traité entre elles que sous la protection de leurs gouvernements (...).

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT