Type
Partie ou chapitre de livre
Titre
Du tract au clic : réflexions sur la collecte, la conservation et l'analyse du matériel électoral
Dans
Pérenniser l’éphémère
Auteur(s)
GAULTIER-VOITURIEZ Odile - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Auteur)
VEDEL Thierry - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Auteur)
FILLIEUX Véronique - (Directeur de publication ou de collection)
FRANÇOIS Aurore - (Directeur de publication ou de collection)
ROEKENS Anne - (Directeur de publication ou de collection)
DERAUW Caroline - (Directeur de publication ou de collection)
Éditeur
Louvain-La-Neuve : Éditions Academia
Pages
149 - 163 p.
Nom de la conférence
Pérenniser l’éphémère : archivage et medias sociaux, 16e journée des archives de l’Université catholique de Louvain
Date(s) de la conférence
2016-05-09 / 2016-05-10
Lieu de la conférence
Louvain-la-Neuve, BELGIQUE
ISBN
9782806103703
Mots clés
Archives électorales, Tract électoral, Réseaux sociaux, Archelec
Résumé
FR
Depuis une vingtaine d’années le matériel de communication (ou propagande) électorale a considérablement évolué. Si les tracts, brochures, professions de foi et affiches, militantes ou commerciales, continuent d’être utilisés, internet est devenu un puissant vecteur d’information au travers d’une multitude de sites web, forums, blogs et autres plateformes de partage ou réseaux sociaux. Cette évolution soulève des problèmes inédits pour les chercheurs travaillant sur le matériel de campagne électorale. La constitution de corpus, au sens traditionnel du terme, devient difficile dans la mesure où les données disponibles sur internet sont hétérogènes, constamment mouvantes, et parfois personnalisées en fonction de chaque récepteur. De plus, une large part de ces données circule sur des plateformes gérées par des opérateurs commerciaux qui tendent à les éditorialiser, les filtrer, voire à limiter leur libre accès par les chercheurs. Plus généralement, les campagnes électorales semblent passer d’une logique de persuasion, point à masse et s’appuyant sur des contenus stables, à une logique d’activation de réseaux d’individus, relayant en chaîne des contenus dynamiques. Dans ces conditions, l’analyse des campagnes électorales doit peut-être abandonner l’analyse des contenus pour se concentrer sur la réception et l’interprétation de l’information électorale par les citoyens.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT