Type
Communication dans des actes de colloque publiés
Titre
L’ergotoxicologie est-elle soluble dans les politiques de prévention du risque chimique professionnel ? Le cas de l’ 'enquête arsénite de soude et de ses (in)-conséquences réglementaires'
Dans
L'Ergonomie à la croisée des risques
Éditeur
Société d'ergonomie de langue française
Pages
254 - 260 p.
Nom de la conférence
Congrès de la société d'ergonomie de langue française
Date(s) de la conférence
2012-09-14 / 2012-09-16
Lieu de la conférence
Paris, FRANCE
Mots clés
Risques chimiques, processus de décision et évaluation des risques, équipements de protection sur le lieu de travail.
Résumé
FR
L’ergotoxicologie, qui cherche à appliquer la démarche ergonomique à la compréhension et à la prévention des risques liés aux expositions à des substances chimiques sur le lieu de travail, est aujourd’hui un savoir relativement marginal dans les politiques de contrôle des toxiques professionnel. Ces dernières demeurent largement dominées par des approches d’hygiène industrielle classiques, reposant sur la définition de valeurslimites d’exposition et des préconisations relatives au port d’équipements de protection. Pour comprendre cette situation, nous proposons ici de restituer la manière dont les savoirs ergotoxicologiques ont été mobilisés, formalisés et interprétés dans le cadre d’une enquête conduite par la Mutualité Sociale Agricole au début des années 2000 et qui a conduit à l’interdiction de l’arsenite de soude en viticulture. Nous montrons comment ces savoirs ont été retraduits par les acteurs des politiques de prévention du risque professionnel agricole dans des termes compatibles avec leurs logiques d’action.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT