Type
Article
Titre
Mémoire et amnésie : les fondateurs de la République américaine, Montesquieu et le modèle politique romain
Dans
Revue française de science politique
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
42
Numéro
3
Pages
363 - 374 p.
ISSN
00352950
DOI
10.3406/rfsp.1992.404308
Mots clés
république américaine, constitution fédérale de 1787, Destutt de Tracy
Résumé
FR | EN
A la recherche d'une identité nouvelle, les fondateurs de la République américaine n'hésitèrent pas, dans un premier temps, à s'identifier à Rome et à ses héros, tels Cincinnatus, Brutus, et Publicola. Mais le modèle romain, redécouvert à la lecture de Montesquieu, était problématique : la République n'était possible que sur un petit territoire. Des critiques de la Constitution fédérale de 1787, comme Brutus, s'emparèrent des arguments de Montesquieu pour discréditer l'œuvre des constituants de Philadelphie. Ces derniers réagirent en mettant littéralement Montesquieu la tête à l'envers. La République, prétendirent-ils, n'était concevable que sur un grand territoire, dans un cadre fédéral. Le retour à l'antique prôné par les antifédéralistes était absurde et dangereux, d'autant plus que la cité antique ignorait tout du grand principe fondateur de la République américaine : le régime représentatif. C'est sans doute pourquoi l'idéologue Destutt de Tracy, le plus sévère des critiques de Montesquieu et l'avocat passionné du « refus de Rome », est érigé au rang de « philosophe » de l'Amérique par Jefferson, son traducteur et admirateur.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT