Type
Article
Titre
Victimes cherchent statut désespérément : le cas des « bébés volés » en Espagne
Dans
Critique internationale
Auteur(s)
REVET Sandrine - Centre de recherches internationales (Auteur)
GATTI Gabriel - Universidad del Pais Vasco- Euskal Herriko Unibertsitatea (Auteur)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
72
Numéro
2016/3
Pages
93 - 111 p.
ISSN
12907839
DOI
10.3917/crii.072.0093
Mots clés
Espagne, Victimes, Citoyenneté, Loi
Résumé
FR | EN
En Espagne, depuis 2005, un groupe de victimes émerge autour de ce que l’on désigne de façon générique comme le « vol de bébés ». Indépendamment du fait que l’émergence de ce « cas » doit être analysée dans la perspective d’un phénomène plus large – celui de la naissance et de la consolidation d’un « nouvel espace des victimes » en Espagne –, ces victimes possèdent une double caractéristique : la multiplicité des causes qui les produisent et la variété des catégories auxquelles elles ont recours pour se nommer et se penser. La relative unité de ce groupe de victimes ne provient donc pas de ce qui fait leur condition actuelle, mais de leur travail de recherche d’un statut, d’une existence, que celle-ci soit nominale (être victime) ou juridique (être reconnu comme tel). Face à cette quête de reconnaissance qui met en œuvre les outils de la citoyenneté, les frontières souvent établies entre victimes et citoyens deviennent poreuses, voire s’effacent complètement.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT