Type
Article
Titre
La ‘Politique éthique’ des Pays-Bas (1901-1926). Genèse, mise en oeuvre et échec d’un projet de réforme des politiques publiques à Java
Dans
Vingtième siècle - Revue d'histoire
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Numéro
93
Pages
115 - 138 p.
ISSN
02941759
Résumé
FR | EN
En 1901, une coalition de partis chrétiens remporte les élections législatives néerlandaises. La réforme de la politique coloniale figure en tête des priorités du nouveau gouvernement, dirigé par les hommes du parti antirévolutionnaire. Il est alors question de la mise en œuvre, aux Indes orientales, d’une « politique coloniale éthique » : la justification du fait de colonisation s’énonce, en rupture avec les discours économicistes des décennies précédentes, dans les termes d’une « responsabilité morale » de la métropole envers les populations indigènes. Cet article entend restituer l’histoire de la genèse de ce paradigme de la « politique coloniale éthique » et de la mise en œuvre, à Java, de nouvelles politiques publiques axées sur l’« éducation morale » des indigènes. Il s’agit ainsi de s’intéresser en premier lieu à l’émergence, en métropole, d’une arène de débat public sur les « affaires coloniales » associant des membres des partis chrétiens conservateurs et des militants du mouvement ouvrier et des mouvances social-démocrates. Il est ensuite question de dresser un bref inventaire des mesures prises à Java, entre 1901 et 1926, dans les domaines, à l’époque idéologiquement connexes, de la scolarisation des indigènes, de la modernisation médicale et sanitaire, de la réforme du système pénitentiaire, et de la « décentralisation » politique.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT