Type
Article
Titre
Le(s) marché(s) du travail européen(s)
Dans
Revue de l'OFCE - Débats et politiques
Éditeur
paris : OFCE
Numéro
134
Pages
215 - 227 p.
ISSN
12659576
DOI
10.3917/reof.134.0215
Mots clés
Union européenne, marché du travail, concurrence sociale, déflation salariale
Résumé
FR
Depuis sa fondation, l’Union européenne a connu une accentuation de la dispersion de ses systèmes sociaux. L’objectif d’une Union sociale, complétant l’Union économique et monétaire s’éloigne de plus en plus. L’absence d’un marché du travail régulé en commun par les pays de l’Union est un facteur de déstabilisation qui pousse à la concurrence sociale et à la déflation salariale. Pour éviter les risques liés à une telle situation il faudrait trouver un accord sur les politiques à mettre en oeuvre pour revenir au plein emploi et choisir entre partage du travail « libéral » ou « social ». L’absence de perspectives à court terme pour une unification sociale complète implique l’acceptation de frontières sociales gérées en commun qui permettent à la fois la mobilité et la protection effective des travailleurs.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT