Type
Web site contribution
Title
L’Occident face au moment post-libéral
In
Site du CERI
Keywords
Crise économique, Cycle post-libéral, Modèle normatif, Peuple, Elites
Abstract
FR
La crise économique de 2008 a fait entrer le monde dans un nouveau cycle que l’on peut qualifier de post-libéral. Le cycle précédent s’était ouvert dans les années 1980 et avait été confirmé par la fin de la Guerre Froide. Il reposait sur la croyance aux bienfaits de l’échange et de l’ouverture des sociétés aux flux extérieurs, qu’ils soient commerciaux, technologiques, humains (l’immigration) et culturels. Ce fut la période des sociétés ouvertes dont les libéraux ont toujours rêvé. Le pari des libéraux - de gauche et de droite - a toujours été que l’ouverture des sociétés permettrait de dépasser les clivages sociaux et d’offrir à chaque individu l’opportunité de s’élever. Il s’agit en ce sens d’un modèle normatif infiniment moins désespéré que celui qui consiste à considérer la lutte des classes et la domination comme des principes inévitables. Sauf que le libéralisme est un modèle normatif qui est parfois contredit par la réalité sociale. C’est exactement ce à quoi assiste le monde occidental à l’aube de cette année 2017. Un quart de siècle d’ouverture des frontières a profité à ceux dotés d’un capital culturel mais n’a pas réussi à apporter des bénéfices évidents à ceux moins éduqués et plus fragiles. Le résultat est une polarisation accrue des peuples et des élites, au lieu d’un grand rapprochement. [Premier paragraphe]

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT