Type
Article
Title
De la bonne au majordome. Contrôle des corps et relations entre les sexes dans la domesticité élitaire
In
Sociologie du travail
Editor
FR : Le Seuil
Volume
61
Number
3
ISSN
00380296
Keywords
domesticité, élite, masculinité, féminité
Abstract
FR | EN
Décalée par rapport aux autres formes contemporaines de la domesticité, la domesticité élitaire, au service de familles particulièrement fortunées, est un lieu privilégié pour étudier les effets de la mixité en contexte de confrontation sociale dans le travail domestique à demeure. Elle requiert, pour les employés, un travail d’acculturation aux goûts, pratiques et modes de vie des élites qu’ils servent et l’apprentissage d’un ethos domestique qui marquent leurs corps et leurs apparences. En contexte de domesticité multiple et mixte, caractéristique des « grandes maisons », cet apprentissage bouleverse en particulier les codes relationnels entre hommes et femmes propres aux employés issus des classes populaires et leurs rapports à la division sexuée du travail. La domesticité élitaire reproduit, mais aussi recompose, les représentations qu’ont les employés des hiérarchies et des rapports de pouvoir entre les sexes. En se centrant sur le cas français, cet article interroge les façons dont ces employés incorporent et appréhendent de nouvelles normes de présentation de soi. Elles sont éprouvées comme une inhibition de leurs masculinités et de leurs féminités, qui remet en cause leurs identités de genre, mais aussi de classe et de race, contrôlées par leurs employeurs et leur hiérarchie pour garantir l’efficacité au travail et l’ordre social.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT