Type
Article
Titre
Comparer les droites extrêmes : État de l’art critique et pistes pour de futurs chantiers de recherche
Titre traduit
Comparing the far right(s). A critical state of the art
Dans
Revue internationale de politique comparée
Éditeur
BE : De Boeck-Wesmael
Volume
24
Numéro
4
Pages
373 - 399 p.
ISSN
13700731
DOI
doi.org/10.3917/ripc.244.0373
Résumé
FR | EN
Les années 1980 marquent le début de « la troisième vague » des études sur les partis de droite radicale (PDR) qui ont émergé dans l’après-guerre en Europe. À partir de cette période, la littérature a consacré plus de publications à ces partis qu’à toutes les autres familles politiques. Sans prétendre à l’exhaustivité, l’article a pour objectif de proposer un état de l’art des travaux de facture comparative sur ce thème, structuré autour de trois questions : quelles sont les principales problématiques soulevées ? Quels cas d’études, données et méthodes d’enquête sont mobilisés ? Quelles recherches futures sont souhaitables dans un domaine d’étude déjà si riche ? Pour les aborder, l’article parcourt les évolutions réalisées dans les travaux comparatifs récents en langue française et anglaise sur les partis de la droite radicale. Je montre que les chercheurs ont commencé à s’intéresser à des problématiques et des cas plus variés que par le passé. Cependant à partir des années 1990 l’innovation théorique et méthodologique reste assez modeste, notamment lorsqu’il s’agit d’expliquer leur soutien électoral. En outre, les études qui s’intéressent à l’« impact » des droites radicales restent focalisées sur des domaines tels que ceux de l’immigration et de l’intégration européenne. Cet état des lieux souligne, d’une part, le besoin d’une recherche comparative novatrice qui reconnaisse plus explicitement la variété dans le champ des droites extrêmes et qui interroge critiquement l’usage du mot « populisme » ; d’autre part, la nécessité de travaux qui dépassent le paradigme du parti « outsider » pour la droite radicale afin d’en saisir les évolutions.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT