Type
Working paper
Title
Quand « le capteur leur donne la parole » : la (difficile) représentation des usagers par le big data dans l’aménagement urbain
In
Working Paper de la Chaire Villes et numérique
Editor
Paris : Chaire "Villes et numérique" de Sciences Po École urbaine
Collection
Working Paper de la Chaire Villes et numérique : 03/2019
Abstract
FR
Cet article explore les coulisses d’une expérimentation menée au cours du projet de réaménagement de la Place de la Nation à Paris pour représenter les usagers par le biais de big data. Au travers de l’installation de différents capteurs en amont et en aval du réaménagement, la mairie de Paris se saisit de l’expérimentation proposée par l’entreprise Cisco pour mieux connaître les usages de l’espace public, jugés imparfaitement représentés dans les dispositifs de participation traditionnels. Toutefois, les données collectées ne seront jamais utilisées par les équipes en charge du réaménagement de la place. Cet article analyse ce contraste entre les promesses du big data et le non-usage des données pour comprendre pourquoi ce nouveau mode de quantification n’est pas parvenu à s’imposer comme un instrument de représentation au service de l’aménagement urbain. Le récit de la mise en œuvre de l’expérimentation souligne que le succès du big data ne tient pas exclusivement à sa plus ou moins grande capacité à rendre compte du réel mais également aux conditions sociales qui président à l’émergence, au développement et à l’utilisation de ces technologies quantitatives de représentation. Il souligne aussi l’apport (et les limites) du recours à l’expérimentation pour susciter l’interaction entre producteurs et utilisateurs des données.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT