Type
Article
Titre
La silicose comme maladie professionnelle transnationale
Dans
Revue française des affaires sociales
Auteur(s)
ROSENTAL Paul-Andre - (Auteur)
Éditeur
FR : La Documentation française
Numéro
2-3
Pages
255 - 277 p.
ISSN
00352985
Résumé
FR | EN
L’article montre le rôle décisif qu’ont joué les dynamiques transnationales dans la reconnaissance médico-légale de la silicose. Celle maladie professionnelle, la plus mortelle du XXe siècle et en pleine progression aujourd’hui dans les pays en voie d’industrialisation, a été difficile à identifier dans ses causes. En sont responsables la complexité de sa nosologie et de son étiologie, mais aussi les enjeux financiers qu’impliquait sa réparation dans les grandes industries de main-d’œuvre (mines mais aussi fonderies et BTP notamment). Ce sont des organismes internationaux, officiels comme le Bureau international du travail, associatifs comme la Commission internationale pour la médecine du travail, qui ont permis sa reconnaissance par la mise en place, dans l’entre-deux-guerres, d’un forum international consacré à la question. La définition médicale de la maladie ainsi que son identification radiologique en sont issues, y compris dans leurs imprécisions et ambiguïtés délibérées: elles seules permirent leur acceptation par les employeurs. Le cas de la silicose révèle par excellence le caractère « négocié » des maladies professionnelles, et la place des échanges internationaux formels et informels dans ce processus.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT