Type
Article
Titre
Les droits du fleuve. Polyphonie autour du fleuve Atrato en Colombie et de ses Gardiens
Dans
Sociétés politiques comparées
Numéro
52 (septembre-décembre 2020)
Pages
en ligne - p.
ISSN
24291714
Mots clés
Chocó, Colombie, communautés noires, droits de la nature, environnement, Indiens, mercure, or, pollution, territoire
Résumé
FR | EN
À partir d’une enquête ethnographique menée en Colombie sur le cas du fleuve Atrato, déclaré sujet de droits en 2016 par la Cour constitutionnelle, l’auteure de cet article analyse ce que cette décision produit localement. La perspective adoptée la resitue dans le prolongement du processus historique de la construction des Indiens et des « communautés noires » comme protectrices de l’environnement. L’analyse du texte juridique montre comment les magistrats tissent ensemble les mots des habitants, ceux des diverses disciplines scientifiques – et notamment l’anthropologie –, avec les références juridiques. La description de la mise en oeuvre de la décision met ensuite en lumière que la production d’un tel agencement ne se fait pas uniquement sur la base d’accords et d’harmonies, mais aussi de dissonances et de frictions.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT