Type
Working paper
Title
Souhaits et projets personnels dans la classe moyenne
In
Notes et Documents
Editor
Paris : Observatoire sociologique du changement
Collection
Notes et Documents : 2013-05
Abstract
FR
Résumé : L’accès au crédit est une composante de la frustration à l’égard de la consommation dans la classe moyenne. C’est bien ce qui ressort des aspirations exprimées dans les focus groupes, notamment par ceux dont les banques censurent plus ou moins largement l’autonomie financière. De façon plus générale dans ce milieu social, les jeunes, les précaires, les personnes seules et les petits indépendants ont le sentiment que les organismes de crédit ne leur font pas le même accueil qu’aux couples à deux CDI ou aux personnes pivots en fin de vie professionnelle. Six modes de vie ont été distingués dans la classe moyenne à partir de l’âge, la composition du ménage d’appartenance et la situation dans l’emploi. Six rencontres ont été organisées à Paris dans les locaux d’Ipsos et autant en province (3 à Tours et 3 à Lille). Dans chacun de ces focus groupes, dont la sélection et l’animation ont été réalisées par Ipsos, 6 ou 7 personnes, qui ne se connaissent pas, sont réunies pour converser pendant plus de deux heures. Les participants évoquent leurs souhaits, leurs projets, leurs appréhensions et leurs comportements précautions. Les observations ne sont pas de même nature que celles des enquêtes de l’Insee qui font décrire au ménage son budget au cours d’une semaine ou l’emploi du temps d’une personne au cours d’une journée. Elles sont plus proches des enquêtes d’opinion. Cependant, la méthode ici utilisée est moins directive, un guide d’animation se substituant au questionnaire standardisé. En revanche, les résultats obtenus par cette méthode ne sont pas statistiquement représentatifs de la classe moyenne française. Cette étude a été réalisée pour BNP Paribas Personal Finance qui opère en France sous la marque Cetelem.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT