Type
Article
Title
Dispositifs et dispositions de la consommation. Retour sur une enquête contemporaine articulant méthodes qualitatives et quantitatives
In
Les Etudes sociales
Author(s)
DUBUISSON-QUELLIER Sophie - Centre de sociologie des organisations (Author)
GOJARD Séverine - Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) (Author)
PLESSZ Marie - Institut National de la Recherche Agronomique (Author)
Editor
FR
Volume
1
Number
169
Pages
133 - 152 p.
ISSN
00142204
DOI
10.3917/etsoc.169.0133
Keywords
alimentation, consommation, catégorie sociale
Abstract
FR | EN
Cet article propose de faire retour sur une enquête autour des changements de pratiques alimentaires des ménages conduite par les auteurs. Cette enquête possède une double originalité. La première d’entre elles réside dans la volonté de croiser deux programmes théoriques majeurs, souvent présentés comme inconciliables. Il s’agit d’une part du programme bourdieusien, associant les pratiques de consommation aux dispositions sociales des individus, acquises par l’expérience tout au long de la trajectoire sociale, et d’autre part du programme de sociologie économique inspiré de la sociologie des sciences développé par Michel Callon et Franck Cochoy, qui lie les pratiques de consommation aux effets des dispositifs techniques et marchands sur les décisions des consommateurs. Nous avons voulu comprendre les changements des pratiques de consommation alimentaire à la fois à la lumière des trajectoires des individus et de leurs rencontres récurrentes avec des dispositifs marchands ou publics conçus pour les réorienter. Pour articuler ces deux programmes, nous avons alors conçu un dispositif méthodologique spécifique, et c’est la seconde originalité de notre démarche, afin de faire dialoguer des données quantitatives et qualitatives, en éclairant l’une par l’autre de manière récurrente. C’est de cette façon que nous avons pu saisir à la fois le rôle des dispositifs de la prescription, qu’ils soient marchands et publics, et les effets de trajectoires sociales (appartenance sociale, position dans le cycle de vie) dans la fabrique des pratiques alimentaires autant que dans leurs évolutions. Il en résulte que si ces prescriptions ont des effets sur les changements de la pratique alimentaire, ceux-ci sont très largement conditionnés par les dispositions des individus à s’en saisir.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT