Type
Article
Titre
Configurations et appartenances politiques en Égypte et Israël
Dans
Cahiers des IFRE : zoom sur la production scientifique des instituts français de recherche à l'étranger
Numéro
2016/3
Pages
18 - 33 p.
Mots clés
Égypte, engagement à distance, Israël, mobilité, Soudan, transnationalisme
Résumé
FR
Cet article s’interroge sur la façon dont la mobilité soudanaise entre l’Égypte et Israël modifie les structures politiques par le biais (i) des politiques migratoires et d’asile adoptées par les États hôtes en conséquence de ces flux migratoires, ainsi que des formes de coopération bilatérales qui se créent pour contrôler ces flux ; (ii) des mouvements de mobilisations issues des communautés migrantes, qui tentent d’influencer en leur faveur les politiques migratoires restrictives mises en place. La mobilité s’impose donc comme facteur transnational de recomposition politique, dans un triangle géopolitique peu étudié (Israël – Soudan – Égypte). Cela souligne également l’agency dont font preuve les migrants, par leur recours à la mobilité et à la mobilisation comme moyen d’action politique, tout en montrant la force de la raison d’État en matière de politique migratoire.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT